You are currently viewing Koso à l’orange sanguine : La recette qui sent bon le soleil

Koso à l’orange sanguine : La recette qui sent bon le soleil

  • Commentaires de la publication :7 commentaires

Comme un rayon de soleil dans l’hiver, le koso aux agrumes illumine votre assiette. Une de ses recettes qui sent bon le soleil d’Espagne.

Je vous parle aujourd’hui de koso : la recette aux agrumes, une version vraiment fabuleuse.

Koso recette à l'orange sanguine par l'Académie Fermentation
Préparation de koso à l’orange

Qu’est-ce que le koso ?

Le koso, je vous en ai déjà parlé dans l’article intitulé koso, le meilleur sirop de fruits fermenté car c’est une de mes recettes préférées. C’est une technique de conservation des fruits qui permet d’obtenir un sirop de fruit cru et tellement riche en saveurs !

D’une part, le sucre va extraire le jus des agrumes pour donner un jus très expressif et d’autres parts, les oranges vont comme se confire à froid pour donner des petits bonbons végétaux.

Alors si vous êtes passé à côté il n’est pas encore trop tard pour aller lire ce premier article, le koso. Vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir pour le réaliser et comment l’utiliser dans votre cuisine.

Il y a aussi son cousin, le cheong dont je vous parle ici le cheong, comment faire un sirop de fruits fermenté

Il est beaucoup plus long à fermenter, mais votre patience va être largement récompensée, car les saveurs qui se développent sont étonnantes.


Inscrivez-vous à la newsletter de l’Académie Fermentation pour être tenu au courant de l’actualité de l’Académie Fermentation



Pourquoi du koso aux agrumes ?

Aujourd’hui, j’ai eu envie d’utiliser mon magnifique panier d’oranges sanguines pour faire une recette vraiment waouw !

Étant donné que je m’applique à manger les produits de saison, je dois vous annoncer une bonne nouvelle.  Ce sont les agrumes qui sont les reines de février.

Ce n’est pas pour rien que se tient en février la fête du citron de Menton !

Mais revenons à nos citrons, ce n’est pas le moment pour moi d’aller à Menton.

La recette du koso aux oranges

la recette de koso à l'orange par l'académie fermentation

La recette est simplissime !

Une couche de sucre, une couche d’oranges en fine tranche et vous répétez l’opération jusqu’à ce que tout soit dans le bocal.

Il faut compter le même poids en sucre qu’en fruit. Je vous conseille d’utiliser un sucre de betterave ou de canne blond pour ne pas modifier le goût des fruits. Préférez toujours du sucre fin qui se dissout plus vite.

Je pèle à vif mes oranges, car la peau apporte beaucoup d’amertume dans le koso et ce n’est pas ce que je recherche dans cette recette.

Je ferais un bocal avec des kumquats beaucoup plus amers pour faire un bitter pour un cocktail, mais ce sera pour plus tard.

Avec les écorces, faites des orangettes.

Orange pour le koso

Ma copine Cécile de Céliadreams vous en donne une très bonne recette

La recette des orangettes de Céliadreams

Le lendemain, normalement, le sucre est déjà bien fondu. Il faut alors mélanger une première fois.

Le deuxième jour, ouvrez votre bocal, mélangez le sucre et les fruits et ne goutez pas trop. Il faut encore patienter un peu. Après 4-5 jours , parfois 7 jours, vous verrez apparaitre des petites bulles à la surface, le sucre est bien fondu, les fruits flottent.

Il est alors temps de filtrer votre koso d’agrumes.

Quoi faire avec son koso d’agrumes

Dans mon cas, le sirop servira à napper les crêpes et à imbiber une génoise pour un gâteau roulé.

J’utiliserai le reste pour faire ce cocktail : cocktail orange sanguine-rhum-koso 😉

Et les fruits seront mixés pour en faire une délicieuse crufiture à l’orange pour les yaourts.

Retrouvez la recette pour faire vos propres yaourts sans yaourtières

Mais il y a beaucoup d’autres possibilités. Partagez-les en commentaires si l’envie vous en dit.

La recette de koso par l'Académie Fermentation

Koso : recette épicée

Comme toujours avec les fermentations, il ne faut pas hésiter à ajouter des épices, mais pas trop.

Avec l’orange, il y a la cannelle ou la badiane, mais aussi le poivre Sichuan ou le poivre de timut qui ont des notes d’agrumes qui se marient bien.

On n’oublie pas la verveine, la mélisse ou le romarin. Ils peuvent être utilisés séchés.

Alors convaincu ?

À vos bocaux !

Enregistrez ces images dans vos tableaux Pinterest pour retrouver la recette facilement

Cet article a 7 commentaires

  1. Claude

    Bonjour,
    Pensez-vous qu’on puisse faire du Koso avec des oranges amères ?

    1. mariefermentons

      Bonjour,
      Techniquement on peut. Mais L’amertume sera puissante. Je suis curieuse de l’utilisation que vous compter en faire.

  2. Claude

    Bonjour,
    c’était plus pour trouver une autre utilisation pour les oranges amères (autre que confiture, liqueur ou vin).
    Comme le koso me semble très sucré, je me disais que peut-être cela pouvait compenser l’amertume ; mais ça ne sera sans doute pas suffisant.
    Je pense que je vais être sage pour un premier essai et tenter la rhubarbe 😉

Laisser un commentaire