You are currently viewing Limonade Hibiscus Kombucha : Fraîcheur et bienfaits dans un verre

Limonade Hibiscus Kombucha : Fraîcheur et bienfaits dans un verre

  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Je vous parle aujourd’hui d’une de mes limonades préférées, le kombucha à l’hibiscus.

En 2 mots, c’est une fermentation grâce à une mère de kombucha, mais au lieu d’utiliser du thé noir ou vert, j’utilise une infusion d’hibiscus. Je vous donne tous les détails dans la suite de l’article.

Comment faire une mère de kombucha à l’hibiscus ?

Car oui, une mère de kombucha à l’habitude de transformer du thé vert ou du thé noir, mais pas vraiment de tisane hibiscus. Il faut lui laisser le temps de s’adapter.

J’ai transformé une mère de kombucha thé vert en mère de kombucha hibiscus. Pour cela, j’ai progressivement modifié la composition de l’infusion. À la première fermentation, j’ai mis du thé vert et un peu d’hibiscus (20%). À la suivante, j’ai encore augmenté la quantité d’hibiscus. Et aujourd’hui je fais une infusion à 90% hibiscus et un peu de thé vert pour apporter assez de tannins à la mère de kombucha, car elle en a besoin pour son bon développement.

Pour en savoir plus sur le kombucha, rendez-vous dans l’article : Mère kombucha : comment bien s’en occuper?

Cette limonade est vraiment magnifique avec sa couleur rose vif.

Si vous n’êtes pas l’heureux propriétaire d’une mère de kombucha, vous pouvez en créer une à partir de kombucha du commerce et je vous explique comment faire dans cet article.

Je veux une mère de kombucha

La recette hibiscus kombucha

Préparez une infusion à l’hibiscus corsée, 10 à 15g de fleurs d’hibiscus séchées, sucrez-la et laissez la préparation refroidir. On compte 60 g de sucre par litre de thé.

Une fois refroidi, ajoutez une quantité de kombucha (appelé le plus souvent starter) de votre fournée précédente et votre mère de kombucha. Au minimum ajoute10% de starter c’est important pour éviter les moisissures.

Couvrez et laissez fermenter à température ambiante.

Goûtez régulièrement. Quand il a atteint l’équilibre idéal entre le sucre et l’acidité, retirez la souche et filtrez le kombucha. Placez-le au réfrigérateur. Attention de toujours manipuler la souche avec les mains très propres. Personnellement, j’essaie de ne pas la sortir de son bocal pour éviter toutes contaminations avec des moisissures.

Pourquoi ajouter autant de sucre ?

La quantité de sucre vous parait très importante, vous qui essayez peut-être d’en consommer le moins possible. Pas de panique ! Le sucre n’est pas pour vous, mais pour la fermentation. Il est primordial de nourrir la colonie de microorganismes. Vous devez donc être généreux en sucre. Uniquement du vrai sucre. À la fin de la fermentation, il n’en restera plus autant ! Pour maintenir votre mère en bonne santé, elle doit se nourrir.

La souche a besoin d’oxygène pour se développer, mais attention, elle attire les petites mouchettes ! Vous devez recouvrir le récipient d’un linge ou d’un couvercle non hermétique.

Comme le levain, la souche de kombucha a besoin d’être entretenue entre 2 cuvées.

Si vous en préparez régulièrement, il suffit à nouveau de transférer la souche dans du thé sucré pour qu’elle soit toujours active.

Mais si vous ne souhaitez pas préparer une nouvelle cuvée de suite, vous pouvez la garder dans du kombucha sucré. Il faut alors renouveler son habitat tous les mois pour qu’elle ait toujours du sucre pour se nourrir. Une souche de kombucha est plutôt solide et supporte bien d’attendre. Le mieux est de la laisser à température ambiante et jamais au frigo.

Les variantes

Avec ce même procédé, vous pouvez faire d’autres variantes très savoureuses

  • Infusion de fleurs de sureau
  • Infusion de plante du jardin
  • Kombucha café

Place à l’imagination !

Si vous cherchez de l’inspiration pour aromatiser votre kombucha , je vous invite à lire mon livre :

Kombucha maison 100 recettes pour aromatiser sa limonade

Qu’est-ce que le kombucha ?

Pour faire simple, le kombucha est une boisson de thé sucré fermenté. Elle se réalise à partir d’une mère de kombucha, une symbiose de levures et de bactéries. Cette mère est un disque gélatineux peu appétissant.

Traditionnellement, on utilise du thé vert ou noir pour faire un bon kombucha

Je détaille toutes les infos sur ce qu’est le kombucha dans cet article.

Le kombucha, comment faire ?

Les bienfaits du kombucha

Il y a beaucoup d’informations contradictoires sur les bienfaits du kombucha.

Certains leur donnent des propriétés extraordinaires tandis que d’autres mettent en garde sur une consommation excessive.

Pour ma part, j’en bois depuis un moment et tout va bien dans ma vie. Comme on dit : l’excès nuit en tout ! c’est pourquoi je ne fais pas d’excès et j’en consomme raisonnablement.

Ce qui semble prouvé scientifiquement est qu’il y a un grand nombre de levures et de bactéries lactiques présentes dans le kombucha et qu’elles jouent un rôle intéressant pour le renouvellement du microbiote.

Probiotiques/prébiotiques : tout comprendre

Je vous invite à tester cette recette de kombucha hibiscus !

Laisser un commentaire