Oignons lactofermentés aux épices

Oignons lactofermentés aux épices

Si vous faites partie de la l’équipe qui adore les oignons et les cornichons avec la raclette, vous devez absolument faire un bocal d’oignons lactofermentés aux épices.

Les oignons se fermentent super bien, une fois la fermentation finie, on retrouve l’acidité comme un condiment au vinaigre, mais en plus il y a un maximum de probiotiques et de nutriments. Cela permet de garder sa flore intestinale en pleine forme. C’est le meilleur moyen de prendre soin de son système immunitaire.

Plus d’hésitation, il est temps de faire un ou deux bocaux pour les raclettes à venir. C’est bon aussi avec la fondue et le sandwich au jambon.

Avec cette recette, on prend soin de son microbiote pour attaquer sereinement cette nouvelle saison.

Oignon lactofermenté aux épices par l'Académie de la fermentation
Une version à l’oignon blanc et aux épices

L’astuce du jour

J’ai déjà fait plusieurs fois cette préparation, je trouve que le résultat est plus appétissant quand les oignons sont rosés.

Pour cela il y a plusieurs solutions, la première est d’utiliser des variétés rouges, mais finalement ils palissent lors de la fermentation.

La deuxième possibilité est une astuce de tricheuse ! C’est de mélanger des oignons blancs et quelques morceaux de betteraves rouges. À ce moment-là, la couleur est vraiment jolie.

La recette des oignons lactofermentés aux épices :

Des gros oignons blancs, à peu près 400 g pour un bocal d’un demi-litre.

Une petite betterave rouge

Des épices : graines de moutarde, poivre, cumin, coriandre

Un morceau de piment si on aime

De la saumure à 3 %

Coupez les oignons en quartier, les betteraves en tranche ou en cube.

Mettez les épices dans le fond du bocal pour éviter qu’ils ne flottent. Ajoutez les légumes et la saumure refroidie, tassez et ajouter un poids pour bloquer les oignons.

Bien fermer le bocal et attendre minimum 3 semaines avant d’ouvrir.

oignon fermentés par l'Académie de la Fermentation
Une version oignon blanc sans betterave mais avec du piment.

Comment manger tes oignons lactofermentés ?

Les oignons lactofermentés se rapprochent de la saveur des oignons au vinaigre. En meilleur bien sûr ! Donc là où vous aimez ajouter des oignons ou des cornichons, vous pouvez les remplacer par votre préparation lactofermentée.

Avec la raclette ou la fondue, c’est top ! et comme ils sont bien roses, c’est vraiment joli dans l’assiette. Sur les tartines, avec le jambon, le gouda ou le houmous.

J’en mets souvent dans mes petites salades pour le lunch, il apporte une chouette note acidulée.

Vous pouvez les utiliser pour assaisonner un tartare de bœuf ou un ceviche de poisson.

Lorsque je fais une vinaigrette au blender, j’en rajoute aussi.

oignon lactofermenté par l'Académie de le fermentation
Le jour de la préparation, la betterave n’a pas encore partagé sa jolie couleur

Et la saumure ?

Surtout, ne la jetez pas ! Vous allez me dire « Ok, cette saumure est délicieuse ! mais qu’est-ce que je peux en faire ? »

Effectivement, la saumure des oignons lactofermentés est agréablement parfumée à l’oignon et épicée, elle est acide et salée, mais pas trop. Je vous conseille de l’utiliser soit pour refaire une fermentation et ensemencer votre bocal. Avec ce starter, le processus sera alors plus rapide.

Parfois, j’en ajoute une cuillère dans mon bol de potage, ça lui donne de la profondeur.

Souvent, j’en fais une vinaigrette. J’ai pris l’habitude de faire une petite bouteille de vinaigrette au blender. Elle se conserve très bien au frigo et j’en ai toujours sous la main. L’utilisation du blender me permet de faire une bonne sauce bien émulsifiée et très lisse. Je peux aussi y intégrer des condiments fermentés comme des citrons confits. Si vous n’avez jamais fait des citrons confits, la recette est ici.

oignons lactofermentés par l'Académie de la fermentation
Le même après 15 jours de fermentation

En bonus, je vous mets la recette de ma vinaigrette du jour

2 cuillères à soupe de moutarde, la saumure des oignons, 1 cuillère à soupe de purée d’oléagineux (pour l’instant, j’ai un pot de purée de cajou toastée, mais vous pouvez le remplacer par celle de cacahuète ou d’amande), de l’huile de colza de bonne qualité (je n’ai pas mesuré la quantité), 1/8 de citron confit, du poivre. Une fois mixée, goûtez-la. Peut-être qu’il faut rajouter un peu de vinaigre de vin, ça dépend de l’acidité de la saumure et de votre goût.

Je vous conseille de stocker la vinaigrette dans une bouteille au frigo.

Cette sauce peut aussi assaisonner une salade de pâtes ou de riz tiède ou des lentilles.

Si vous avez des questions sur le type de bocaux utiliser. Si vous vous demandez, si la fermentation est réussie, je vous conseille de télécharger le starter kit ici, je vous explique toutes les bases pour réussir vos fermentations.

Je vous souhaite beaucoup de succès avec vos fermentations.

N’oubliez pas d’enregistrer le post sur pinterest ou sur instagram pour retrouver la recette facilement

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire